Sélectionner son prestataire cloud : la check-list

Pas moins de 44 % des entreprises vont augmenter le nombre de leurs prestataires SaaS dans les deux ans, et 34 % le nombre de leurs fournisseurs de PaaS et de Iaas, selon une étude du cabinet américain Technology Business Research. Dans son étude « Truth in cloud research », Veritas révèle que la sécurité et la performance figurent parmi les critères considérés comme les plus importants par les entreprises. Le critère prix n’intervient qu’en cinquième position, derrière les possibilités de mises à jour des informations et le backup. Le cloud correspond ainsi aux deux besoins majeurs face aux vulnérabilités et à la complexité qui ralentit l’efficience d’un système d’information.

Mais comment sélectionner le bon prestataire cloud ? Nous vous proposons la check-list pour faire le meilleur choix possible, avec les vingt recommandations essentielles à prendre en compte :

  1. Vérifier comment sont assurés les engagements de performance et de services.
  2. Analyser les garanties de responsabilité pour l’hébergement des données.
  3. Valider les mécanismes d’authentification des connexions et la traçabilité des événements.
  4. Bien choisir la taille du prestataire : ni trop petite, ni trop importante.
  5. Préparer en amont la phase de migration.
  6. Anticiper les nouveaux modes d’accès des utilisateurs aux applications et aux données.
  7. Impliquer des utilisateurs finaux dans les différentes phases : communication, conception, recette et validation
    post migration…
  8. Prévoir un dispositif spécifique de support utilisateurs pendant et après la migration.
  9. Etudier la grille tarifaire du prestataire, qui doit être simple, prédictible et fiable.
  10. Analyser la méthode et les principes de facturation.
  11. S’assurer du lieu de stockage des données.
  12. Vérifier la réputation du prestataire.
  13. S’appuyer sur les références clients existantes.
  14. Analyser conditions de sortie dans les contrats…
  15. Anticiper le risque de dépendance à l’égard du prestataire, surtout pour les données stratégiques.
  16. Vérifier la disponibilité et la qualité du support du prestataire.
  17. Anticiper la phase de migration et comment le prestataire peut accompagner.
  18. Identifier les points de différenciation avec les concurrents.
  19. Effectuer une veille sur les prestataires, notamment pour évaluer leur pérennité et leur solidité financière.
  20. Privilégier les prestataires avec des possibilités d’aménagement contractuel.

Laisser un commentaire